logoweb.jpg

Viennent de paraître :

image de Quelques lettres à Lord Jim - Dominique Meens - editions Cynthia 3000
Quelques lettres à Lord Jim
de Dominique Meens
18 €. 202 pages.
[ lire la présentation ]
---

image d'Au pays du mufle - Laurent Tailhade - editions Cynthia 3000
Au pays du mufle
de Laurent Tailhade
20 €. 146 pages.
[ lire la présentation ]

Également disponibles :

Triling - Jean-René Lassalle - editions Cynthia 3000
Triling
de Jean-René Lassalle
9 €. Portefolio, 9 dépliants. [ lire la présentation ]


image du Moulin à parôles nostalgiques - Mickaël-Pierre - editions Cynthia 3000
Le Moulin à parôles nostalgiques
de Mickaël-Pierre
10 €. 80 pages.
[ lire la présentation ]

image d'Omajajari - Collectif - editions Cynthia 3000
Omajajari
Collectif
25 €. 338 pages.
[ lire la présentation ]


image de Carnets d'un basedowien - Jean-Marc Baillieu - editions Cynthia 3000
Carnets d'un basedowien
de Jean-Marc Baillieu
12 €. 92 pages.
[ lire la présentation ]

image de Troublant trou noir - Grégory Haleux - editions Cynthia 3000
Troublant trou noir
de Grégory Haleux
7 €. 65 pages.
[ lire la présentation ]

image de IL*** - Léo d'Arkaï - editions Cynthia 3000
IL***
de Léo d'Arkaï - suivi de
Pillard d’Arkaï, bandit des terres
, par Gilles Picq .
6 €. 60 pages.
[ lire la présentation ]

Etant donnes - editions Cynthia 3000
Étant Donnés
de Céline Brun-Picard
& Grégory Haleux
9 €. 104 pages.
[ lire la présentation ]

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Artisme 
par Cynthia 3000, le 22nd October 2009

Alechinsky, Tous les sept ans changeait de peau, 1967
Alechinsky, Tous les sept ans changeait de peau, 1967

 

« C’est à Milan que tu avais rencontré Asger Jorn ?

C’est ça, en 1956. C’est Baj qui me l’a présenté. Il m’a chargé de traduire son texte sur le Bauhaus imaginiste. J’ai eu la coquinerie que personne n’a remarquée de traduire Bauhaus imaginiste par Bauhaus imaginaire. Même Asger n’avait rien vu avant que je lui dise. Ca l’a fait éclater de rire parce que c’était juste dans un sens, mais un peu méchant. Je suis anti-expressionniste mais j’aimais beaucoup la peinture d’Asger. Je trouve qu’il possédait une sorte de génie d’invention qui manquait complètement à Appel, Corneille, Alechinsky et aux autres, que je considérais comme des cons.

Alechinsky est arrivé à la toute fin de Cobra.

Pratiquement deux jours avant la fin de Cobra. Je l’ai entendu plusieurs fois récemment sur France-Culture parce qu’il y avait une exposition à Paris et que c’était médiatisé à outrance. il se présentait pratiquement comme le fondateur de Cobra. Enfin il ne le disait pas, mais c’était comme s’il l’avait créé. Alechinsky a un style, une approche, un ton mais c’est toujours le même. C’est quelqu’un qui a trouvé un truc qui a bien marché et au lieu d’innover, il l’a répété comme un multiple. Il n’y a jamais de changement dans la production de l’oeuvre, dans l’approche, dans la conception, dans la couleur. Quand j’ai amené Asger à Londres, nous sommes allés à une exposition d’Alechinsky ou Appel peut-être, ça revient au même. il y avait une coquille dans le catalogue de l’exposition, une fausse date. Il était écrit qu’Alechinsky avait commencé à peindre en 1752 ou 1533, quelque chose comme ça. Asger s’est tué de rire. Il a dit : C’est vraiment lui ! Il a arrêté de peindre l’année d’après. Alechinsky, c’est de la lithographie répétée à l’infini. C’est ça que nous appelons l’artisme.

Alors parlons de l’artisme.

Le terme est de Michel Guet je crois. C’est dans ses écrits que je l’ai trouvé : un type découvre une idée-gadget, ça fonctionne dans le marché, et ça se répète à l’infini. C’est ainsi que je le conçois. Je trouve qu’il est tout à fait adapté et utile pour décrire ce que je vois de faux dans le marché de l’art. Quand on a trouvé une idée, au lieu de l’exploiter à outrance, il faut au moins en trouver une autre. Ce que Michel Guet a compris, c’est que dans le système spectaculaire et réducteur des marchands d’art dont les artistes sont complices, il fallait persévérer dans cette idée, être connu à travers elle et avoir une reconnaissance internationale à travers cette unique image. Un travail d’approche, de marketing comme on dit aujourd’hui, était indispensable pour se positionner dans le marché de l’art. Le mérite de Michel Guet est d’avoir trouvé le mot juste, d’en être le taxinomiste. »

Ralph Rumney, Le Consul, Entretiens avec Gérard Berréby, éditions Allia, 1999, p. 81-83.

 

« (…) L’opposition conséquente, dont nous avions dû reconnaître la nécessité à propos du néo-Bauhaus d’Ulm, s’est étendue durant ces années [1953-57] à l’ensemble du front culturel. Le compromis est partout impossible avec les éléments installés, parmi lesquels il faut ranger ceux qui considèrent qu’une seule nouveauté suffit dans la vie d’un homme et que, dès lors que l’on a eu quelque rôle dans son apparition, on peut vieillir avec. Ainsi l’espoir d’un regroupement de certaines personnes précédemment engagées dans une même recherche a été démenti par l’événement ; ce qui explique que des noms que nous rejetons aujourd’hui définitivement aient pu être cités avec confiance à tel moment de ces écrits. Des forces nouvelles surviennent toujours, qui nous justifient et nous aident à aller plus loin. Tant que l’on veut marcher, on n’est pas seul. (…) »

Asger Jorn, « Avertissement » in Pour la forme, éditions Internationale situationniste, 1957 - Allia, 2001.
Votre commentaire :

Tapez ici votre texte :



© 2018 Cynthia 3000 - editions
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.