Une promesse de vie surnaturelle ne vaut rien

Rédigé par Grégory Haleux - 23 mai 2017

 

 

Une promesse de vie surnaturelle ne vaut rien

 

 

Une promesse de vie surnaturelle ne vaut rien
Si elle s'écarte du centre anesthésié de
La solitude.
La conversation coulait grasse et pleine —
D'un sens à faire pâmer la folle
Immaculée en excès d'analyse — emplissant son rêve
De perceptions végétales qui s'incarnaient en rameaux
Entés sur le cerveau de Dieu l'enfant
Effervescent en lequel n'empêche ! l'amour pourrissait.

 

 

Classé dans : Textes - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Le secret dépend du rêve textuel à sang

Rédigé par Grégory Haleux - 19 mai 2017

 

 

Le secret dépend du rêve textuel à sang

 

 

Le secret dépend du rêve textuel à sang
Froid qui ne dit rien qui ne soit
Hasard de clous jetés dans l'eau trouble
Comme fleurs dans la rue visqueuse. Soudain tombe
Un son de musette d'une si drôle
Perversité que Valentine inonde la fosse que consent
Être ma bouche bohème dans un romantique brouillard
Ô rayon matinal de son œil de volute !

 

 

Classé dans : Textes - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Au centre du centre le bonheur s'aperçoit

Rédigé par Grégory Haleux - 16 mai 2017

 

 

Au centre du centre le bonheur s'aperçoit

 

 

Au centre du centre le bonheur s'aperçoit
Projetant des giclées de cygnes et de sirènes
Comme en miroir mademoiselle Héron sautille en pente
Douce lente d'insouciance rêvant d'ossements d'
Enfants qui la saluent dans un patois atrophique
Elle entonne Au delà de la tombe / Baudelaire
N'en veut rien croire
et s'enroue
D'inflexions tremblantes. Rien là de plus naturel.

 

 

Classé dans : Textes - Mots clés : aucun - aucun commentaire

La tête tranchée est un développement normal de

Rédigé par Grégory Haleux - 13 mai 2017

 

 

La tête tranchée est un développement normal de

 

 

La tête tranchée est un développement normal de
Tout ou rien la phrase est comme une
Goutte qui s'en va en fumée je
Trouve ça très émouvant que quelque chose de
Fini soit commencé le temps créant... La ferme !
Immense bord incertain le temps n'est pas
La question éblouissante où les mots s'enferment
Comme si c'était la même étranglée.

 

 

Classé dans : Textes - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Le gémir dans le noir trop vaste s'

Rédigé par Grégory Haleux - 12 mai 2017

 

 

Le gémir dans le noir trop vaste s'

 

 

Le gémir dans le noir trop vaste s'
Égrène dans la cohérence de courants d'encre
Comme la nuit du long désir en morte
Inachevée disent-ils. L'audible palpitation d'une
Mouche ou d'une pieuvre repeint la page
Que je rêve égaré dans un ciel/œil
En boîte où chaque mot se prête à
La rescision : juste mesure dévorant jusqu'au silence.

 

 

Classé dans : Textes - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Fil Rss des articles

page 1 sur 3 suivante »

A propos

Blog de Grégory Haleux
contact :
ellipse_et_laps[at]yahoo.com

[lire la fuite]


Catégories

Derniers commentaires

Archives

Mots clés

RSS