Le gémir dans le noir trop vaste s'

Rédigé par Grégory Haleux - 12 mai 2017

 

 

Le gémir dans le noir trop vaste s'

 

 

Le gémir dans le noir trop vaste s'
Égrène dans la cohérence de courants d'encre
Comme la nuit du long désir en morte
Inachevée disent-ils. L'audible palpitation d'une
Mouche ou d'une pieuvre repeint la page
Que je rêve égaré dans un ciel/œil
En boîte où chaque mot se prête à
La rescision : juste mesure dévorant jusqu'au silence.

 

 

Classé dans : Textes - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot qzcmvu ? : 

A propos

Blog de Grégory Haleux
contact :
ellipse_et_laps[at]yahoo.com

[lire la fuite]


Catégories

Derniers commentaires

Archives

Mots clés

RSS